Professeurs

Florent Boffard

PIANO

Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

 

Invité dans les principaux festivals (Salzbourg, Berlin, Bath, Aldeburgh, La Roque d’Anthéron…), Florent Boffard a joué entre autres sous la direction de Pierre Boulez, Simon Rattle, Leon Fleisher, Péter Eötvös avec l’Orchestre National de Lyon, le Philharmonisches Orchester Freiburg, le NDR Elphilharmonie Orchester, WDR Sinfonieorchester Köln, l’Orchestre Philharmonique de Radio France… Soliste de l’Ensemble Intercontemporain de 1988 à 1999, il a côtoyé les principaux compositeurs de notre temps et effectué la création de pièces de Boulez, Donatoni, Ligeti…

 

En 2010, il a présenté en direct sur Arte « Chopin, une écoute aujourd’hui » à La Folle Journée de Nantes. Soucieux d’aider le public à une meilleure compréhension du répertoire contemporain, il a également réalisé de nombreux ateliers et présentations de concerts, en particulier au Festival de La Roque d’Anthéron. Florent Boffard a en outre écrit le film « Schœnberg, le malentendu » qui accompagne son enregistrement de l’œuvre pour piano de Schœnberg paru chez Mirare en 2013, enregistrement récompensé par « 5 Diapasons » dès sa sortie et noté « Editor’s choice » par le magazine Gramophone. En septembre 2018, son disque « Racines » consacré à Bartok paraît chez Mirare; un disque unanimement salué par la presse et également distingué par un Gramophone « Editor’s choice ». Parmi ses enregistrements, on trouve aussi les Structures pour deux pianos de Boulez avec Pierre-Laurent Aimard, la Sequenza IV pour piano de Berio (DG), les Études pour piano de Debussy et Bartók, les Sonates pour piano et violon de Fauré avec Isabelle Faust (Harmonia Mundi) et le « Concerto pour piano » de Borowski (création mondiale) avec le DSO Berlin paru chez Wergo en 2014.

 

En 2001, la Fondation Forberg-Schneider (Munich) décerne à Florent Boffard son Prix Belmont pour son engagement dans la musique d’aujourd’hui. Il a enseigné au Conservatoire National Supérieur de Lyon et à la Musikhochschule de Stuttgart. Depuis 2016, il est professeur de piano au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris.

http://www.conservatoiredeparis.fr/nc/voir-et-entendre/videos/article/cours-du-soir-avec-florent-boffard-1/

Krzysztof Wegrzyn

VIOLON

Hochschule für Musik, Theater und Medien Hannover

 

Krzysztof Wegrzyn, fondateur et Président d’Honneur du Concours International de Violon Joseph Joachim de Hanovre, est né à Gdansk en Pologne et a étudié à Varsovie, Freiburg et Londres. Sa personnalité musicale a été fortement influencée par Wolfgang Marschner, Yfrah Neaman and Dorothy DeLay. Il a notamment gagné les Concours Karol Szymanowski et Rodolfo Lipizer, et a été lauréat à maintes reprises de concours internationaux (Spohr, Montréal).

 

Ses activités de concertiste l’ont mené à se produire dans le monde entier, de même que dans le cadre d’émissions de radio et de télévision. Il a de plus eu l’occasion d’enregistrer des disques à de nombreuses reprises. Les œuvres de Lutoslawski, Ligeti, Nono, Schnittke, Pärt et Penderecki figurent à son large répertoire. Krzysztof Wegrzyn a été premier violon solo à l’Opéra et à l’Orchestre Philharmonique de Hanovre pendant plusieurs années et est actuellement professeur à l’Université de Musique, Théâtre et Média de Hanovre, dont il est le vice-président depuis 2012. Nombre de ses élèves ont remporté des prix lors des principaux concours internationaux et ont intégré les plus importants orchestres d’Europe.

 

Krzysztof Wegrzyn donne régulièrement des master classes, notamment aux « Holland Music Sessions » et dans Conservatoires de Genève, Lausanne, Madrid, Florence, New York, Pékin, Auckland, Séoul, Shanghai et Tokyo. Il a fait par ailleurs partie de jury de concours internationaux (Tchaïkovski, Kreisler, Paganini, ARD, Qingdao, Seoul, Singapore and Sendai). En outre, il s’est considérablement impliqué en musique de chambre et a fondé l’Ensemble « Il gioco col suono ».

 

Krzysztof Wegrzyn joue sur un violon vénitien de Domenico Montagnana.

https://www.hmtm-hannover.de/de/hochschule/personen/t-z/prof-krzysztof-wegrzyn/

Máté Szücs

ALTO

Haute École de Musique de Genève

 

Máté Szücs commence la musique par le violon et à seulement onze ans, remporte le Prix Spécial du Concours Hongrois de Violon pour Jeunes Artistes, suivi peu après du premier prix du Concours de Violon de Szeged ainsi que du premier prix pour la meilleure sonate en duo du Concours Hongrois de Musique de Chambre.

A dix-sept ans, il choisit cependant de poursuivre sa carrière en tant qu’altiste. Il obtient par la suite les diplômes du Conservatoire Royal de Bruxelles et du Conservatoire Royal de Flandres avec les mentions les plus élevées. Il se perfectionne parallèlement à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, où il reçoit la plus haute distinction.

 

Máté Szücs s’est démarqué lors de nombreux concours internationaux, comme au Concours International de Violon et d’Alto de Liège en Belgique, où il a été lauréat du premier prix, au Concours International d’Alto Jean Français à Paris dont il a été finaliste, ou encore au Concours International de Musique « Tenuto » à Bruxelles.

 

Entre 2011 et 2018, Máté Szücs a été premier alto solo de l’Orchestre Philarmonique de Berlin, avec lequel il s’est également produit en tant que soliste dans le Concerto pour alto de Bartók en 2017. Il est en outre, depuis 2003, alto-solo au sein de nombreux orchestres comme l’Orchestre Royal Philarmonique de Flandres, le « Bamberger Symphoniker », le « Sächsische Staatskapelle Dresden », l’Orchestre de la Radio de Frankfort ainsi que de la « Deutsche Kammerphilharmonie Bremen ».

 

Máté Szücs a fait partie de partie de plusieurs ensembles de musique de chambre : l’Ensemble Mendelssohn, le Trio Dor, l’Ensemble Enigma et l’Ensemble Fragments.

 

Reconnu pour ses qualités de pédagogue, Máté Szücs enseigne dans le monde entier : New York, Los Angeles, Michigan, London, Berlin, Brussels, Strasbourg, Seoul et Tokyo. Depuis 2006, il est professeur à la master class de Musique de Chambre du Festival d’été de Thy au Danemark, et a été tuteur au Britten-Pears Festival à Aldeburgh en Angleterre de 2012 à 2014. Entre 2007 et 2009, il a enseigné à l’Université de Musique de Saarbrücken et enseigne depuis 2014 à l’Académie Karajan de l’Orchestre Philharmonique de Berlin. 

 

Il est actuellement professeur d’alto à l’Université de Musique Hanns Eisler de Berlin, de même qu’à la Haute École de Musique de Genève. 

 

Máté Szücs est souvent invité à jouer en tant que soliste dans le monde entier et a partagé la scène avec des musiciens renommés comme Janine Jansen, Frank-Peter Zimmermann, Baiba Skride Christian Tetzlaff, Vadim Repin, Ilja Gringolts, Vladimir Mendelssohn, Kristóf Baráti, István Várdai et Dénes Várjon.

https://www.hesge.ch/hem/annuaire/mate-szucs

François Guye

VIOLONCELLE

Haute École de Musiquede Genève

Orchestre de la Suisse Romande

 

Issu d’un milieu où la musique tenait la première place, le violoncelliste suisse François Guye commence très tôt l’étude du violoncelle puisqu’il entre à l’âge de 5 ans au Conservatoire de Genève. Menant de front ses études classiques et musicales, il remporte en 1972 un brillant premier prix de virtuosité. L’année suivante, il décide d’aller se perfectionner auprès d’André Navarra en Allemagne, où il reste pendant trois ans.


C’est durant cette période qu’il prend part à divers concours internationaux, récoltant plusieurs distinctions : Premier Prix du Concours de Vienne, Second Prix au Concours de Prague, et enfin Premier prix au Concours International d’Exécution Musicale de Genève.

Rencontre importante: celle de Pierre Fournier avec lequel il entretient des rapport privilégiés. Il suit également ses masterclass avant d’étudier à ses côtés. Une véritable amitié naît avec ce grand maître; il joue du reste son violoncelle, un Miremont de 1879.
François Guye témoigne d’un grand amour pour la musique de chambre. Il a ainsi souvent joué avec des formations tels que le Quatuor Sine Nomine, le Quatuor Melos, le Quatuor Terpsycordes, le Tokyo String Quartet, et des artistes comme Pascal Devoyon, David Lively, Christian Favre. Il a collaboré de nombreuses années avec le violoniste Raphaël Oleg et le pianiste Gérard Wyss dans le cadre du trio WOG. Il est enfin membre fondateur du Quatuor Schumann, formation qui se profile comme l’une des meilleures du moment.


En tant que soliste, François GUYE a joué avec l’Orchestre Symphonique de Vienne, l’Orchestre de la radio de Francfort, l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine ou l’Orchestre de la Suisse Romande. Il a été dirigé par Armin Jordan, Horst Stein, Lovro von Matacic ou encore Rudolf Barchai. Ses interprétations de grandes œuvres telle que les suites pour violoncelle de J.S.BACH et du concerto pour violoncelle et orchestre Tout un monde lointain d’Henri Dutilleux ont été acclamées par la presse et le public. Le disque qu’il a réalisé avec Pascal Rogé a reçu le Prix de l’Académie Charles Cros.
 

François Guye donne plusieurs stages d’été et master classes et est appelé dans de nombreux jury. Il est violoncelle-solo de l’Orchestre de la Suisse Romande et professeur de violoncelle à la Haute École de Musique de Genève.

Helena Winkelman

MUSIQUE DE CHAMBRE

Camerata Variabile Basel

 

Helena Winkelman a étudié le violon au Conservatoire de Lucerne (Herbert Scherz/Gunars Larsens, diplôme d’enseignement avec distinction), à la Haute Ecole de Musique de Mannheim (Valery Gradow, formation artistique), à New York (Daniel Philips) et à Bâle (Thomas Furi, diplôme de concert avec distinction).

 

Lors d’une année d’études à New-York (1997/98), elle s’est mise à composer régulièrement. Les rencontres qu’elle y a faites avec les compositeurs Dr. Philip Lasser et Stanley Wolfe lui ont été très importantes. De retour en Suisse, elle suivi des études de composition à l’Académie de Musique de Bâle avec Roland Moser (2003-2007, études couronnées par un diplôme) et Georg Friedrich Haas (études postgrades, 2007-2008).

 

D’autres musiciens et compositeurs ont également eu une grande influence sur son développement artistique, notamment le percussionniste et compositeur Pierre Favre avec qui elle a travaillé pendant deux ans à Lucerne, le compositeur György Kurtag dont elle a très souvent participé aux cours de musique de chambre et le violoniste Suisse Hansheinz Schneeberger.

 

Helena Winkelman a reçu des commandes de composition de la Harvard Musical Association Boston (2005), du Davos Festival (Crédit Suisse, 2001), de l’Académie de Musique de Bâle (2003), de la Basel Sinfonietta (2007), de l’IGNM Basel (2008), de l’IMS Prussia Cove/Nicholas Berwin, la Musikfabrik Köln, de Pro Musicis Paris, du Trio Montin Berne, de l’Orchestre de Chambre de Bâle, du Münchner Kammerorchester, de la pianiste Dana Ciocarlie, du « Zeitkunst »-festival Berlin ainsi que de nombreux artistes de la scène de la musique bâloise.

 

En récompense de son travail de composition, elle a reçu le prix d’encouragement du KulturRaumSchaffhausen en 2003 et en 2007. Ses œuvres sont interprétées par l’Ensemble Phönix Basel, le Quatuor Arditti, le Faust Quartett, la Camerata Variabile Basel, la Musikfabrik Köln ainsi que par de nombreuses autres formations.

 

Elle vit depuis 1998 à Bâle où elle travaille comme indépendante. En 2008-2009, elle a passé une année à Londres dans le cadre d’une bourse de la Fondation Landis & Gyr. Pour le semestre d’hiver 2013, elle a reçu une place d’atelier à Berlin décernée par le canton de Schaffhouse.

http://www.helenawinkelman.ch/

Natsumi Ohno

ACCOMPAGNEMENT

Hochschule für Musik, Theater und Medien Hannover

 

Née au Japon, la pianiste Natsumi Ohno a étudié la musique à Tokyo, avant de se perfectionner à Hanovre auprès de Prof. Bernd Goetzke. Outre sa formation de soliste, elle s’est spécialisée dans le domaine de l’accompagnement, notamment de chant dans la classe de Justus Zeyen, mais aussi d’instruments à cordes et à vents. Pendant de ses études, elle a pu bénéficier de bourses du Tokyo College of Music et de la fondation Yehudi Menuhin « Live Music Now ».

 

Natsumi Ohno est lauréate du concours international de musique de chambre « Premio Trio di Trieste » ainsi que du concours international de piano « Citta di Sulmona » en Italie. Ses qualités d’accompagnatrice ont été sollicitées à plusieurs reprises dans le cadre de nombreux concours de violon, festivals et masterclasses, tels que le Concours International de Violon Joseph Joachim à Hanovre, le Festival de Musique de Schleswig – Holstein,  le Festival International pour Jeunes Violonistes de Lindau, l’Académie Internationale de Musique IMAS en Allemagne, les « International Holland Music Sessions », l’Académie Musicale de Morges en Suisse, L’Académie d’été de Cervo en Italie et le Festival de Musique de Gdansk en Pologne.

Actuellement, Natsumi Ohno est professeure à la Hochschule für Musik, Theater und Medien Hannover.

https://www.jjv-hannover.de/en/natsumi_ohno

Cornelia Glassl

ACCOMPAGNEMENT

Hochschule für Musik und Theater Munich

Cornelia Glassl joue régulièrement en tournée en tant que musicienne de chambre et pianiste dans divers concerts et festivals tels le Styriarte Graz, le festival Bruckner Linz, la Triennale de la Ruhr et le festival Orff du Bayerischen Rundfunk. Ses intenses activités de concert l’ont emmenée en Autriche, en Italie, en Hongrie, en République Tchèque et en Suisse.  

 

En juin 2017 paraissait son premier CD contenant des œuvres pour violon et piano édité sous le label Kaleidos Musikeditionen. Par la suite sont parus des CD produit par CPO et elle s'est produite en direct pour SWR, HR et BMC.

 

La pianiste a obtenu un prix national au concours „Jugend musiziert“ et le prix „Heinrich-Vetter-Nachwuchsförderpreis“ pour „Lied-Duo“ (avec la Sopraniste Hanna Elisabeth Müller) au début de ses études. Cela a été suivi par un 3ème  prix, ainsi que par un Prix Spécial au Concours international de Mélodrame en 2014 à Prague. 

 

Pendant ses études auprès du professeur Michael Hauber à Mannheim et du professeur Alfredo Perl à Detmold, elle a bénéficié du soutien de nombreuses fondations (entre autres Hanns-Seidel-Stiftung, Stiftung Villa Musica, NRW-Stipendium, Richard –Wagner-Verband Bielefeld).

 

Très tôt, la pianiste a découvert sa passion pour la musique de chambre et l’accompagnement du lied.  C’est pourquoi Cornelia Glassl a complété sa formation dans le domaine de l’écriture musicale chez Prof. Manuel Lange à la suite de ses études de soliste. 

 

En outre, elle a bénéficié de précieuses impulsions en coopération avec András Schiff, Karl-Heinz Kämmerling, Ian Fountain, Günter Ludwig, Konrad Elser, Thomas Quasthoff, Ralf Gothoni, Karl-Peter Kammerlander, le quatuor de Mandelring et le quatuor Auryn.

 

En plus de ses nombreux concerts, Cornelia Glassl a enseigné de 2012 à 2016 l’écriture de chansons, l’accompagnement et la pédagogie de la musique élémentaire à l’Académie de Musique de Detmold. De plus elle est régulièrement accompagnatrice pour des court-métrages internationaux et diverses compétitions. À partir d’octobre 2018, elle occupe un poste d’assistante de co-répétitition de cordes à l’Université de Musique et des Arts de Munich.

 

Depuis 2019 elle est co-organisatrice des semaines de la musique de chambre pour les enfants et les jeunes de l’association Allgäuer Tonkünstlerverband.

https://www.corneliaweiss.com/

Eugène Carmona

ACCOMPAGNEMENT

Société de l'Echo du lac

Né à Kiev (Ukraine), Eugène Carmona a commencé ses études de piano à 10 ans à Paris. Quelques années plus tard, il remporte la Steinway Competition à Paris. Il continue alors des études sous la direction d’éminents professeurs comme Claudio Chainquin et Igor Lazko (qui l’a formé aux techniques de l’école russe).

Plus tard, Eugène travaille avec Gabriel Tacchino – l’unique élève de Francis Poulenc – et  Abdel Rahman El Bacha – premier prix du Queen Elizabeth’s Competition. Depuis 2011, il travaille avec Pascal Godart. Il a obtenu son master à La Haute École de Musique de Lausanne.

 

Dès son arrivée à Lausanne, Eugène a été invité à rejoindre l’EMML. Il continue ses études en préparant un master de direction d’orchestre à La Haute Ecole de Musique de Lausanne. Il travaille avec de nombreux chefs d’orchestre, comme Philippe Cambreling, le lauréat du concours international de direction d’orchestre de Besançon et  Florian Ziemen.

 

Eugène participe à de nombreux projets pour orchestre et chœur en Suisse et en France. En tant que chef d’orchestre de la Fanfare d’Estavayer-le-lac, il a participé à la constitution du Sinfonia Orchestra à Lausanne.

 

Eugène partage activement son expérience musicale à travers des concerts solo, de musique de chambre, dans des orchestres, des festivals ainsi qu’à travers ses activités pédagogiques. Son répertoire s’étend de la musique baroque à la musique actuelle, en tant que soliste,  accompagnateur ou membre d’un ensemble.

Mireille & Urs Neuhaus

TECHNIQUE ALEXANDER

Haute Ecole de Musique de Lausanne

 

Après avoir obtenu son baccalauréat, Mireille Neuhaus-Gachet a séjourné un an à Vienne (Autriche), où elle a perfectionné son allemand à l’Université et suivi des cours de violon chez Wolfgang Brand (Wiener Philharmoniker). De retour en Suisse, elle a continué ses études musicales: certificat puis certificat supérieur de violon au Conservatoire de Lausanne; diplôme d’éducation musicale méthode Willems à l’EJCM Delémont. Elle a été membre ou renfort dans différents chœurs et orchestres, longtemps chef d’attaque des 2èmes violons de l’Orchestre des jeunes du Conservatoire de Lausanne et de l’OSUL. Dès 1987, elle a suivi régulièrement des cours de Technique F.M. Alexander et participé à de nombreux stages intensifs. Elle se forme et en obtient le diplôme d’enseignement en 1996. Mireille Neuhaus-Gachet partage dès lors son temps entre l’enseignement de la musique (Méthode Willems) à St-Sulpice, Préverenges et St-Prex, et de la Technique F.M. Alexander à MorgesFribourg et Lausanne. Elle collabore depuis de nombreuses années avec diverses HES ainsi qu’avec l’Académie Musicale de Morges. A partir de la rentrée 2013, elle propose cette Technique en collaboration avec son époux à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Mireille Neuhaus-Gachet enseigne en français, en allemand et en anglais.   

 

Urs Neuhaus obtient son diplôme d’enseignement de la clarinette au Conservatoire de Fribourg, le « Diplom der künstlerischen Reife » à la SSPM, ainsi qu’un premier prix de virtuosité au Conservatoire de Lausanne. En parallèle, il termine ses études universitaires avec un diplôme en physique. Dès 1989, Urs Neuhaus enseigne la clarinette au Conservatoire de Fribourg, en privé et à l’Institut de Ribaupierre à Lausanne. Il donne régulièrement des récitals et des concerts. Il joue depuis 1989 en tant que clarinettiste à l’Orchestre Symphonique et Universitaire de Lausanne, depuis 1990 comme 1ère clarinette solo. En 1998, il obtient son diplôme de professeur de Technique F.M. Alexander et enseigne celle-ci à Morges, Fribourg et Lausanne. Il collabore depuis de nombreuses années avec diverses HES ainsi qu’avec l’Académie Musicale de Morges. A partir de la rentrée 2013, il propose cette Technique en collaboration avec son épouse à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Urs Neuhaus enseigne en français, en allemand et en anglais.

https://www.technique-alexander-methode-willems-clarinette-neuhaus.ch/

Vanessa Lenglart

METHODE FELDENKRAIS

Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre de Genève

Vanessa Lenglart est praticienne certifiée Feldenkrais, pianiste et professeure de piano. Élève d’Eduardo Vercelli (1er prix à Munich) de l’âge de 13 ans à 18 ans, elle est ensuite admise à la HEM de Genève dans la classe de Dominique Weber où elle obtient un diplôme professionnel de piano; elle enchaîne avec un diplôme d’accompagnement dans la classe de Jean-Jacques Balet puis obtient le Diplôme d’Etat en France à l’âge de 21 ans. Elle se rend ensuite à Fribourg pour poursuivre sa formation musicale avec un diplôme de virtuosité dans la classe de Ricardo Castro.

 

Sa sensibilité littéraire l’amène à fréquenter les bancs de l’Université de Lille où elle obtient une licence en lettres modernes.

 

D’autre part, elle ressent très tôt la nécessité intérieure de s’initier à diverses méthodes d’éducation somatique, à la recherche d’une voie lui permettant de s’harmoniser, de « s’accorder » pour être plus à même de s’exprimer en musique ; en 1999, au cours d’un stage avec le pianiste Denis Pascal qui avait invité cet été-là le grand maître Gyorgy Sebök, il est fait mention de la méthode Feldenkrais. La graine a été semée. Vanessa Lenglart ne cessera dès lors de l’arroser, s’engageant dans une formation professionnelle à Accord Mobile à Paris où elle obtiendra son diplôme sous la houlette de Myriam Pfeffer, formée directement par Moshé Feldenkrais.

 

Vanessa Lenglart enseigne la méthode Feldenkrais à la HEM de Genève ainsi qu’au sein de la Fédération des Ecoles Genevoises de Musique (CMG, CPMDT, Institut Jaques-Dalcroze). Elle est également régulièrement invitée à animer des sessions de méthode Feldenkrais pour la formation continue des professeurs des conservatoires de musique de Genève et propose des ateliers pour les élèves de la filière intensive de la FEGM ainsi que la filière adulte du CPMDT. En 2018, elle a également animé des ateliers de méthode Feldenkrais dans le cadre de la formation CAS enseignement instrumental des petits de la Haute École de Berne et y interviendra à nouveau en 2020 pour le CAS profil pédagogique musical.

 

Également sollicitée en 2018 lors du colloque « développement et éducation de l’attention chez l’élève musicien » organisé par la HEM, Vanessa Lenglart ne cesse donc de développer des passerelles entre la pratique musicale, l’enseignement musical et ce vecteur formidable que peut être le corps.

 

Le fil conducteur de son travail consiste à amener les musiciens vers une organisation gestuelle plus adéquate, quittant des schémas limitatifs pour aller vers des formes d’organisation plus aptes à exprimer le potentiel artistique. Accéder, à travers les explorations sensorielles vécues lors d’une leçon de Feldenkrais, à un riche répertoire de sensations différentes et distinctes, directement et spontanément accessibles à l’instrument, rendant notre jeu plus performant, plus subtil, plus expressif.

Plus sensible est « l’instrument corps », mieux on en joue.

 

Sur le plan musical, Vanessa Lenglart enseigne depuis 2002 le piano au CPMDT de Genève ; elle assume également la responsabilité de maître de stage des étudiants en Master de Pédagogie de la HEM de Genève et est appréciée en qualité de tutrice de leurs mémoires. Elle se produit régulièrement sur scène, en musique de chambre et récital (notamment en tandem avec le conférencier Claudio Chiacchiari).

 

Anissa Bochatay

YOGA

 Studio samadhi yoga - Morges

J’ai découvert le Yoga pendant mes études de danse contemporaine à Londres. Cherchant alors une pratique qui puisse soutenir mon entrainement de danse, j’étais loin d’imaginer l’impact que le Yoga allait avoir sur ma vie. Ma pratique est rapidement devenue quotidienne, puis, ayant personnellement expérimenté les effets positifs du Yoga (que ce soit au niveau physique, mental ou émotionnel), c’est tout naturellement que je me suis orientée dans le voie du partage de cette pratique.

 

J’ai suivi diverses formations et enseignements qui me permettent aujourd’hui de guider des pratiques dynamiques de Flow, Vinyasa, Ashtanga ou Rocket, ou au contraire calmes et douces comme le Yin ou un Yoga plus thérapeutique, m’adaptant aux personnes avec lesquelles je pratique.

 

Grâce à ces différentes pratiques, je suis convaincue que le Yoga peut être bénéfique à tous et j’aspire à rendre le Yoga plus accessible. Cet objectif m’a amenée à enseigner dans des endroits aussi variés que des studios de Yoga, des écoles, des parcs ou autres endroits à l’extérieur, des centres communautaires et des camps de réfugiés.

 

Le Yoga est l’union, cette pratique aidant à réunifier le corps, l’esprit et le souffle. Mais au-delà de l’individu, j’ai également eu la chance d’être témoin et de participer à l’union que cette pratique amène dans un groupe. Que ce soit à un niveau personnel ou communautaire, la magie du Yoga peut donc avoir de nombreux bienfaits. Je me réjouis de partager avec vous ces moments de bienveillance et d’amour, pour soi et pour l’autre.

https://anissabochatay.com/fr/